Mille Fois Compostelle. Pelerins Du Moyen Age Adeline Rucquoi

ISBN: 9782251338415

Published: November 14th 2014

Paperback

260 pages


Description

Mille Fois Compostelle. Pelerins Du Moyen Age  by  Adeline Rucquoi

Mille Fois Compostelle. Pelerins Du Moyen Age by Adeline Rucquoi
November 14th 2014 | Paperback | PDF, EPUB, FB2, DjVu, talking book, mp3, ZIP | 260 pages | ISBN: 9782251338415 | 5.60 Mb

Le pelerinage a Compostelle, un moment-cle de la vie quotidienne au Moyen Age Le diable est alle mille fois a Compostelle assuraient a leurs ouailles les predicateurs parisiens du XIIIe siecle, inquiets de constater la multiplication des departs deMoreLe pelerinage a Compostelle, un moment-cle de la vie quotidienne au Moyen Age Le diable est alle mille fois a Compostelle assuraient a leurs ouailles les predicateurs parisiens du XIIIe siecle, inquiets de constater la multiplication des departs de leurs paroissiens, et desireux de les detourner de leur intention en leur montrant quils pouvaient faire leur salut en restant chez eux.

Mais ces mises en garde eurent peu deffet. Depuis lannonce, au milieu du IXe siecle, de la decouverte du tombeau de lapotre Jacques le Majeur au bout de la terre, dans le finis terrae de lancienne Gallaecia romaine, les pelerins prenaient la route qui les menaient a Compostelle.

Les textes ecrits et diffuses depuis le siege apostolique dEspagne au XIIe siecle contribuerent a eriger le sanctuaire au niveau de ceux de Jerusalem et de Rome. Les trois pelerinages majeurs de la Chretiente occidentale permettaient ainsi aux pelerins de retourner aux sources du christianisme en Terre Sainte, Jerusalem etant identifiee a saint Jean lEvangeliste et a la charite, de visiter le siege de lEglise militante a Rome, identifiee a saint Pierre donc a la foi, et daller vers le futur a Compostelle, saint Jacques personnifiant lesperance.

Les auteurs des documents medievaux ne se souciaient pas de denombrer de facon exacte et mathematique leurs contemporains- ils preferaient mentionner les foules nombreuses ou les milliers de combattants, et transmettre ainsi limpression, la sensation, plus que la realite chiffree.

Mais meme en tenant compte de lhyperbole qui accompagne souvent les descriptions, il est indeniable que des milliers et des milliers dhommes et de femmes prirent au Moyen Age la route vers lun des trois sanctuaires ou les trois, une fois ou plusieurs fois dans leur vie, et que ce voyage devint parfois une coutume familiale. Il faut donc voir dans le pelerinage lune des realites quotidiennes de ceux qui vecurent en Occident au Moyen Age.

Les trois pelerinages ne sont cependant pas semblables. Le voyage en Terre Sainte demandait un lourd investissement en temps et en argent, ainsi quune prise en charge, a Venise dabord, puis sur place, par les franciscains a partir du XIIIe siecle, dans la mesure ou les lieux saints etaient en territoire musulman et soigneusement controles- de plus, le voyage en Terre Sainte navait pas toujours ete pacifique, et lespoir de recuperer ces lieux pour lEglise chretienne grace a une croisade resta fermement ancre dans lesprit des Occidentaux jusquaux debuts de lepoque Moderne.

Le voyage a Rome etait un pelerinage aux lieux du martyre de nombreux saints, notamment des saints Pierre et Paul, et de tous ceux dont les reliques etaient vendues sur place a bon prix, mais Rome etait aussi le siege de la papaute et bien des sejours avaient pour but lobtention dune faveur, dun privilege, dune nomination ou dune confirmation pontificales. Rien de tout cela nexistait a Compostelle ou le pelerin se rendait a son gre, au moment et suivant le chemin quil desirait, et netait attendu au terme de son voyage que par saint Jacques, lapotre de lesperance.

Depuis quelques decennies les etudes se sont multipliees sur le pelerinage a Compostelle, faisant suite a celles qui avaient occupe pendant des decennies les specialistes de la Terre Sainte. Il est ainsi possible de tracer les experiences quotidiennes de ceux qui, riches ou pauvres, femmes ou hommes, membres du clerge ou condamnes par la justice, prirent un jour la route vers le finistere de lEurope ou reposait saint Jacques. Docteur es-Lettres de la Sorbonne, Directeur de Recherches au C.N.R.S., auteur dune Histoire medievale de la Peninsule iberique (Seuil, 1993) Adeline Rucquoi dirige, au Centre de Recherches Historiques, a lEHESS de Paris, un seminaire sur lhistoire culturelle de la Peninsule iberique medievale.

Elle a egalement publie LEspagne medievale dans la collection des Guides Belles Lettres des Civilisations ainsi que, dans la collection Realia, Aimer dans lEspagne medievale (2008).



Enter the sum





Related Archive Books



Related Books


Comments

Comments for "Mille Fois Compostelle. Pelerins Du Moyen Age":


hallsciences.com

©2010-2015 | DMCA | Contact us